Pluraliser les sources de légitimité ? Trois défis