«Les pauvres sont inféodés aux partis de gauche et/ou les pauvres font monter les populismes de droite»