Sport et politique

L’axe thématique « Sport et politique » s’intéresse essentiellement à l’étude des porosités entre les pratiques, les règles et les institutions sportives et politiques. Deux approches peuvent être distinguées pour étudier les rapports entre sport et politique : a) observer comment le politique entre dans le sport  (la construction du sport comme objet politique) ; b) observer comment le sport entre dans la sphère politique (l’influence du sport dans l’espace politique). Les activités développées dans le cadre de cet axe articulent ces deux dimensions en analysant à la fois les processus de densification politique des activités sportives et les usages du sport dans la compétition politique.

Trois orientations de recherche sont privilégiées :

Le sport comme vecteur de politisation et d’expressions identitaires (le sport comme moyen d’expression ou de dilution des conflits sociaux) : stratégies de politisation ou de dépolitisation développées par les acteurs sociaux, ou encore pour observer le rôle du sport dans la sédimentation des identités nationales et des représentations collectives, manifestations pacifiques ou violentes à travers le supportérisme des équipes.

Le rapport entre carrières sportives et carrières politiques : engagement politique des sportifs professionnels, mobilisation des figures du sport lors de campagnes électorales, comparaison entre le jeu sportif et le jeu politique (rapports à la performance et dimension compétitive).

La gouvernance du sport : politiques publiques dans le domaine du sport et financement des activités sportives, acteurs de la gouvernance et réformes des institutions sportives, relations entre les différents niveaux de pouvoir (associations locales, nationales, internationales), organisation d’événements sportifs.

Ces orientations de recherche mobilisent les trois acceptions du terme « politique » communément employées en science politique : la communauté politique (polity), le jeu politique (politics), et les politiques publiques (policies). Elles se déclinent à travers divers projets de recherche, la constitution de bases de données, l’organisation de séminaires et de rencontres mobilisant des invités nationaux ou internationaux.

Outre une expertise forte sur le rapport entre sport et politique en Belgique, cet axe développe une perspective de politique comparée, avec une spécialisation sur les aires géographiques suivantes : Afrique, Amérique Latine, Europe, Moyen-Orient, Russie.

L’axe « Sport et politique » propose enfin des activités conjointes avec d’autres disciplines qui développent des recherches sur le sport (sociologie, anthropologie, économie, histoire, droit, médecine, psychologie, etc.).

Chercheurs impliqués : DE WAELE Jean-Michel, DELWIT Pascal, GLORIOZOVA Ekatarina, KERMOAL Kevin, LOUAULT Frédéric