À chacun-e son Europe ? Un dialogue entre science politique et théâtre

Retour aux événements

Spectacle-événement le 25 mai prochain au Théâtre National : « The quest » de Cédric Eeckhout. La représentation sera suivie d’un « bord de scène » en collaboration avec l’ULB et l’IEE (« À chacun-e son Europe ? Un dialogue entre science politique et théâtre »).

Cet événement clôture un projet mi-scientifique mi-pédagogique que Marylou Hamm a mené ce quadrimestre avec François Foret, leurs étudiants de BA3 et en coopération avec des partenaires artistiques. Le thème exploré était celui des rapports à l’Europe des Bruxellois (voir le texte de synthèse du projet dans son entier ci-dessous).
Les réservations se font en ligne, sur le site du Théâtre National.

 

A chacun-e son Europe ? Un dialogue entre science politique et théâtre


L’Europe traverse nos vies de part en part, mais avec une visibilité, un sens et des effets différents pour chacun-e. Le détour par la scène ou les sciences sociales offre autant de moyens de raconter tous ces récits qui entrent en résonance plus ou moins harmonieuse avec la « grande histoire » de l’intégration européenne.
Dans le cadre d’un atelier de recherche de terrain durant le premier semestre 2022, François Foret et Marylou Hamm ont convié les étudiants à développer une double approche. Une enquête par entretiens visait d’abord à reconstituer le rapport à l’Europe de citoyens en diverses capacités : étudiants, commerçants, fonctionnaires européens, femmes… Les résultats obtenus étaient ensuite restitués sous forme d’une courte scène de théâtre.
 
Ce projet a bénéficié d’un partenariat avec des artistes internationalement reconnus. Bruno Freyssinet de la compagnie Transplanisphere a conseillé les étudiants dans leur mise en scène. Un partage d’expérience avec Cédric Eeckhout, auteur et acteur du spectacle « The quest » qui marie de même petite et grande histoire de l’Europe, se conclue le 25 mai par un débat à l’issue de la représentation au Théâtre national.
 
A chacun-e son Europe ? contribue à un agenda scientifique plus large du Cevipol et de l’IEE explorant le rapport des citoyens à Bruxelles comme « capitale de l’Europe », en comparaison avec d’autres villes internationales. Il participe aussi à la discussion sur la manière dont l’UE traite le problème des inégalités entre les individus, les territoires et les États dans le cadre du projet de Centre d’Excellence Jean Monnet EUqualis. Cette première étape sera suivie d’autres initiatives associant nos étudiants, nos chercheurs et nos partenaires artistiques, en s’inscrivant notamment dans la dynamique créée par la candidature de Bruxelles comme capitale européenne de la culture 2030
 

 

Sur les réseaux sociaux

Facebook Cédric Eeckhout, Instagram: cedrik35.


Pour Freyssinet :
Instagram : @latransplanisphere
Facebook : @LaTransplanisphere
Linkedin : @Transplanisphere
Twitter : @LaTranspla